En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Prix BD Comminges

Prix BD Comminges

Par YVES BOCQUEL, publié le vendredi 5 juin 2020 11:09 - Mis à jour le vendredi 12 juin 2020 10:28
culotte´es-bagieu-768x432.jpg
Au lycée Bagatelle, deux professeurs de français et un professeur-documentaliste ont fait participer deux classes au prix BD Comminges 2020. Vous trouverez avec cet article une exposition virtuelle des réalisations des élèves.

Le prix BD Comminges 2020, organisé par des professeurs-documentalistes d'établissements commingeois, est destiné aux classes de 3ème et de 2nde. Il vise à favoriser la découverte de la bande dessinée contemporaine à travers une sélection de 5 albums.

Les BD retenues ont été publiées après le 1er  janvier 2017 et abordent, dans leur grande majorité, des thématiques liées à l'actualité dans des genres différents.
Il s'agit de :
• Le loup, de Rochette. Casterman, 2019
• L'homme qui tua Lucky Luke, de Matthieu Bonhomme. Lucky Comics, 2017
• Culottées (Tome 2) : Des femmes qui ne font que ce qu'elles veulent  de Pénélope Bagieu. Gallimard, 2017
• Migrant, de Eoin Colfer, Andrew Donkins, Giovanni Rigano. Hachette Comics, 2017
• Dans la combi de Thomas Pesquet, de Marion Montaigne. Dargaud, 2018

La participation à ce prix a été l'occasion de découvrir la BD : ses codes, ses techniques narratives et sa diversité.

L'élaboration du choix de la BD lauréate a permis, en outre, de travailler sur l'argumentation et sur l'écoute de l'autre.

Un travail a également été mené sur les différences narratives en bande dessinée et littérature, et les élèves des deux classes ont créé une page de BD. Les professeurs ont par ailleurs adapté différemment le projet en classe. En 2e1, Madame Vittet a choisi de faire réaliser à ses élèves une adaptation d'un passage d'un livre étudié dans l'année : "Corniche Kennedy". En 2e3, Madame Boufaïm et Monsieur Bocquel ont demandé aux élèves de "prolonger" d'une ou deux pages l'un des albums lus.

*************

Corniche Kennedy :

Du roman à la bande dessinée

 

Pourquoi et comment transformer en bande dessinée ce qui existe déjà en roman ? C’est la question que l’on s’est posé avec toute la classe de 2°1 (bien obligés !) pour mener à bien ce projet lancé par notre professeure de français Mme Vittet et le documentaliste M Bocquel.

 

C’est vrai que là, comme ça, on a une histoire en roman, elle est là, posée, on se demande un peu à quoi ça servirait de la transformer en BD. Nous pensons qu’il y a deux raisons. La première, c’est que beaucoup n’aiment pas lire (vous vous reconnaissez peut-être). Et une bande dessinée est beaucoup plus simple à lire et accessible qu’un roman, ce qui permet à plus de gens de découvrir l’œuvre en question. La deuxième raison, c’est qu’un auteur de bande dessinée peut vouloir partager sa propre vision des choses. En adaptant le roman, il l’interprétera à sa manière, lui donnera un autre sens, d’autres émotions. Ce sera une version différente de la même histoire.

 

Dans notre classe, le roman que l’on a choisi d’adapter (en partie) est donc Corniche Kennedy. Ce roman de Maylis de Kerangal raconte l’histoire d’un groupe d’adolescents qui se retrouvent sur une corniche près de Marseille pour y plonger dans la mer. Suzanne, ne fille venant des quartiers riches de la ville va tenter de les rejoindre et progressivement obtenir l’amour d’Eddy, le chef de la bande. De son côté, le commissaire de police Sylvestre Opéra, hanté par son passé, s’efforce de démanteler un trafic de drogue et de stopper les rassemblements des jeunes… La classe s’est divisée en plusieurs groupes, de trois ou quatre élèves chacun, qui ont tous adapté un petit extrait du roman.

 

Pour cela, il a fallu transformer le texte en scénario, réfléchir à la disposition des cases, aux postures des personnages, aux couleurs, aux effets qu’on voulait donner, à comment montrer les émotions des personnages, à leur apparence… Et, ensuite il a fallu prendre le temps - BEAUCOUP de temps – pour dessiner tout ça.

 

Le résultat, vous l’avez sous les yeux ; prenez donc le temps de l’observer et, surtout, d’en profiter.

 

Yanis Bouchilloux et Raphaël Bocquel

 

Patientez un peu après avoir lancé le diaporama, les images mettent quelques secondes pour se charger

*************

Le travail mené avec les 2e 3 a été très divers : travailler sur l’élaboration d’une BD du scénario à la planche, savoir comment l’éditeur valide le projet d’une BD, construire avec les élèves la grille d’évaluation leur permettant de juger de la qualité d’une bande dessinée… jusqu’à demander aux élèves de créer les planches que vous pourrez admirer ci-dessous !

Patientez un peu après avoir lancé le diaporama, les images mettent quelques secondes pour se charger